Mes découvertes

Découvrez l’art de la maroquinerie

La maroquinerie a longtemps été utilisée pour désigner les produits fabriqués à partir de cuir d’animal, notamment les vêtements et les tapis. Aujourd’hui, c’est un domaine qui couvre un large choix d’articles, des sacs aux chaussures, en passant par les ceintures. Contrairement aux autres fabrications industrielles, la maroquinerie est tout un art qui représente un travail acharné de fabricants.

Le monde de la maroquinerie

Le mot maroquinerie vient du mot « maroquin », qui signifie cuir de chèvre. Ce terme est apparu depuis très longtemps, étant donné que le cuir fût l’une des principales ressources de l’Homme. Or, le cuir ne se démode jamais. C’est un article de luxe par excellence et un indispensable dans sa garde-robe.

Le cuir est également le symbole du raffinement et de la noblesse. C’est pourquoi il occupe toujours les devants de la scène lors des podiums. D’ailleurs, de nombreux professionnels de la mode se spécialisent uniquement dans la création et la vente de produits en cuir.

Il est difficile de définir l’origine de la maroquinerie. Ce qui est sûr, c’est que le travail du cuir a existé depuis la nuit des temps. On fabriquait presque tout avec la peau d’animal, mais cela apparaissait plus comme un besoin. Ce n’est qu’à partir du XIIe siècle que le travail du cuir s’est développé en Italie et en Europe.

Dans ces temps, elle était exclusivement réservée aux bourgeois. Heureusement, à l’heure actuelle, on trouve de nombreux articles qui sont beaucoup plus accessibles et que tout le monde peut se permettre d’acheter. Peu à peu, les articles en cuir répondaient tout autant à l’esthétisme qu’au besoin.

Atelier de maroquinerie : le souci du détail !

Au tout début, les maroquiniers étaient des ouvriers humbles qui travaillaient le cuir pour pouvoir survivre. Bien après, la noblesse a été conquise par cette tendance et la maroquinerie en est devenue tout un art. Les maroquiniers sont donc devenus de véritables artisans qui confectionnaient des articles dans le respect des règles de l’art.

La fabrication et la vente d’articles en cuir est donc uniquement réservée à des professionnels et des passionnés comme Seroussinco. Les dessins sont réalisés par des designers et des stylistes et les fabrications entreprises par de vrais artisans. Chaque article est souvent mis à la disposition des clients en modèle unique, ce qui rend le travail des maroquiniers encore plus unique.

Une telle passion et un tel dévouement ont un coût, mais ce qui est sûr, c’est que les articles valent leur prix. Le résultat final prouve bien un travail long et minutieux. D’ailleurs, pour pouvoir obtenir un article digne d’un artisan, il faut respecter plusieurs étapes de fabrication, ce qui nécessite l’intervention de plusieurs spécialistes, même pour une simple ceinture.

Comment devenir maroquinier ?

En général, si une personne souhaite devenir maroquinier, c’est pour pouvoir ensuite posséder son propre atelier, et non uniquement pour travailler comme ouvrier dans une entreprise. Si c’est votre cas, sachez que la meilleure façon d’apprendre est de le faire par soi-même, puis de suivre des stages pour se familiariser avec le métier.

Bien entendu, il existe des formations comme le CAP maroquinerie, qui vous permettent d’apprendre les bases du métier. En revanche, ils ne vous aideront pas à devenir autonome. Ils sont surtout destinés à former des piqueurs et des coupeurs dans les grandes maisons de couture. Ainsi, en amont, il est déjà important de définir son projet. Souhaitez-vous dès le départ monter votre propre atelier de maroquinerie ou bien voulez-vous évoluer au sein d’une équipe professionnelle ? Une définition des objectifs vous aidera à choisir votre voie.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d’un **